Dépenses d'éducation en 2021

Publié le 25 novembre 2022

En 2021, la France a consacré 168,8 milliards d'euros à son système éducatif, soit une hausse de 8,3 milliards par rapport à 2020. Ce rebond succède à une année marquée par la crise sanitaire et bénéficie à tous les niveaux de formation, du pré-élémentaire au supérieur. Le poids des dépenses d’éducation dans le PIB est globalement stable par rapport à 2020 (6,8 %).

Cette note d'information de la DEPP confirme la place de premier financeur de l’éducation de l'État (57,1 % des dépenses), devant les collectivités territoriales (23 %), dont la contribution avait reculé en 2020 sous l’effet conjugué de la crise sanitaire, des élections municipales et de la réforme du financement de l’apprentissage. La participation des entreprises s’affirme (9,4 %) dans le contexte de développement de l’apprentissage dont elles détiennent désormais la compétence du financement. La part des ménages, dont les dépenses avaient été contraintes par les fermetures des écoles et des établissements, retrouve pratiquement son niveau de 2019 (7,5 %).

La note précise également que la dépense moyenne pour un élève ou un étudiant (apprentis compris) s'établit à 9 360 €. Elle croît avec le niveau d'enseignement allant de :

  • 7 440 € pour un écolier ;
  • 10 380 € pur un élève du second degré ;
  • 11 630 € pour un étudiant.

>> Consultez la note d'information n° 22.34 portant sur les dépenses d'éducation en 2021 (novembre 2022).

 

Source : DEPP