Image d'une classe de lycée

Évaluation de l'accès à l'enseignement supérieur des élèves

Publié le 24 août 2020

Dans ce rapport d'information, les sénateurs Régis Juanico et Nathalie Sarles dressent un bilan de l'accompagnement des lycéens vers l'enseignement supérieur par les acteurs du système éducatif après une succession de réformes (loi ORE, réforme du lycée,...). 

Ils soulignent l'organisation complexe de l'orientation des élèves et une mise en oeuvre laborieuse de l'accès des lycéens à l'enseignement supérieur. Ils mettent également en exergue le poids des inégalités sociales et territoriales et de celui des auto-censures. Les députés analysent également la nouvelle procédure d'affectation des élèves prévue par la loi  ORE et pointent les points forts ainsi que les limites de la plateforme Parcoursup. 

Ils préconisent notamment :

  • de généraliser les modules d'accompagnement à l'orientation dans la formation initiale et continue des enseignants ;
  • d'anonymiser le lycée d'origine et de lui substituer une mesure de l'écart entre les résultats au baccalauréat et la notation au contrôle continu ;
  • de créer des places supplémentaires en  STS , notamment par le redéploiement de moyens résultant de la suppression de places vacantes dans les formations peu prisées ;
  • d'intégrer dans le dialogue de gestion État-universités, sous le contrôle du recteur, une mesure de l'efficacité des dispositifs d'aide à la réussite des étudiants.

Consultez le rapport d'information sur l'évaluation de l'accès à l'enseignement supérieur (juillet 2020).

Source : Assemblée nationale