Formation obligatoire des 16-18 ans : passer du droit formel à un droit réel

Publié le 17 janvier 2020

Sylvie Charrière, députée de Seine-Saint-Denis ; Patrick Roger, conseiller municipal de Strasbourg et conseiller délégué de l'Eurométropole, président de la mission locale et de la maison de l'emploi de Strasbourg. Avec la collaboration de Frédérique Weixler, IGEN, Eric Fardet, IGAENR, et Nicolas Pauliac, IGAS

Cette mesure figurait dans la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée par le président de la République en octobre 2018. Consacrée par l’article 15 de la loi du 26 juillet 2019 Pour une École de la confiance, l’obligation de formation pour tout jeune à l’issue de la scolarité obligatoire, et ce jusqu’à sa majorité, s’appliquera à compter de la rentrée 2020.
La mission s'est attachée à formuler des propositions visant à améliorer le repérage des jeunes qui relèveront de l'obligation de formation et à faire en sorte que les pouvoirs publics puissent leur proposer des solutions de formation. Elle identifie les conditions à mettre en place pour repérer les jeunes décrocheurs, éviter la déscolarisation précoce et mobiliser tous les acteurs dans le cadre d'un plan d'action systémique.

Consultez le rapport sur la formation obligatoire des 16-18 ans (pdf 8,6 Mo).