La prise en compte de la performance dans le financement des universités

Publié le 09 janvier 2020

Sénat, Commission des finances, Philippe ADNOT

Le rapporteur considère que la performance n'est que peu prise en compte dans le maquis des financements et que le modèle actuel d'allocation des moyens et le contrat pluriannuel existants ne sont pas efficients pour répartir les moyens des universités. Il s'inspire d'exemples étrangers et français pour définir des pistes d'évolution en vue :

  • d'inscrire la France dans le mouvement mondial de prise en compte de la performance dans le mode de financement des universités ;
  • d'améliorer la communication sur les performances pour accroître leur attractivité ;
  • d'insuffler un "esprit entrepreneurial" pour développer leurs ressources propres.

Consultez le rapport sur le financement à la performance des universités.