L'insertion professionnelle en master dépend-elle du niveau scolaire atteint au baccalauréat ?

Publié le 14 janvier 2021

Cette étude de la SIES explore la question de l'influence à long terme du baccalauréat sur l'insertion professionnelle des diplômés du master.

Elle montre notamment que :

  • dans un même domaine disciplinaire les indicateurs d'insertion à 30 mois peuvent varier de plusieurs dizaines de points selon les caractéristiques des bacheliers ;
  • que les meilleurs bacheliers ne sont pas toujours avantagés du point de vue salarial : ainsi, les salaires médians des diplômés issus d’un baccalauréat professionnel  (2 200 € nets médians) rivalisent avec ceux des meilleurs bacheliers S (2 246 € pour les mentions très bien).

Nombre de facteurs explicatifs peuvent être mis en avant pour expliquer les différences d'insertion, en particulier des parcours et des choix de spécialité différenciés dans l'enseignement supérieur. Les modélisations économétriques réalisées permettent toutefois de confirmer qu'un baccalauréat scientifique avec une mention élevée fait bénéficier ses détenteurs de niveaux de qualification et de rémunération dans l'emploi significativement plus élevés, quel que soit le domaine d'obtention du master. Plus généralement, pour l'ensemble des détenteurs de master, un investissement fort dès l'enseignement secondaire porte ses fruits jusque sur le marché du travail.

Consultez la note d'information ESR n° 20.18 (décembre 2020).

 

Prenez par ailleurs connaissance des taux d'insertion des diplômés en 2017 :

  • de master (Note Flash n° 24) ;
  • de Licence (Note Flash n° 25) ;
  • du DUT (Note Flash n° 26)  ;

 

Source : SIES