Mesure de la réussite étudiante au regard de la mise en oeuvre de la loi ORE

Publié le 28 août 2020

Une nouvelle procédure d’accès à l’enseignement supérieur a été instaurée par la loi n° 2018‐166 du 8 mars 2018, dite loi ORE, et l’arrêté du 30 juillet 2018 relatif au diplôme national de licence. Ce rapport de l'IGESR vise à mesurer l'impact sur la réussite des néo-bacheliers en L1 de cette nouvelle procédure en 2018-2019. Il caractérise également l'efficacité des dispositifs d'accompagnement proposés par les établissements d'enseignement supérieur.

Le rapport propose trois scénarios de mesure de la réussite des néo bacheliers en L1 et plus largement des autres étudiants. Il décline ces scénarios en fonction de deux mesures différentes de la présence aux examens, des baccalauréats d’origine et des grands champs disciplinaires dans lesquels les étudiants sont inscrits. Les néo bacheliers qui ont bénéficié de parcours personnalisés font l’objet d’un examen spécifique.
La mission d'inspection de l'IGESR est également intéressée au devenir, à la rentrée 2019, des néo bacheliers inscrits en L1 en 2018‐2019 selon qu’ils s’inscrivent ou non dans un parcours de réussite, et qu’ils ont bénéficié ou non l’année précédente d’un accompagnement personnalisé.

Consultez :

Sources : MESRI ; MENJS