Etudiants et jeunes adultes devant un ordinateur

Plan de relance gouvernemental et plan Jeunes

Publié le 04 septembre 2020

Pour faire face à l'épidémie de Covid-19 et à ses conséquences, le Gouvernement a mis en place des mesures de soutien et de relance.

Jean Castex a présenté le 3 septembre 2020 une feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays. Un certain nombre de mesures concernent l'enseignement scolaire et supérieur :

  • la rénovation énergétique des bâtiments publics (écoles, collèges, lycées, bâtiments de l'enseignement supérieur et de recherche, équipements sportifs,...) ;
  • l'amélioration de la qualité de la restauration scolaire, particulièrement dans les petites communes ;
  • la création de places supplémentaires dans les formations de l'enseignement supérieur et un doublement du nombre d'élèves bénéficiaires du dispositif "Cordées de la réussite" ;
  • le financement de l'écosystème de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation (PIA) ;
  • le financement d'investissements exceptionnels dans les technologies d'avenir, notamment dans la filière de l'enseignement numérique.

Le plan comporte par ailleurs des mesures d'aide en faveur des jeunes figurant dans le Plan jeunes.

Le Premier ministre avait en effet présenté le 23 juillet 2020 le plan #1jeune1solution lors d'un déplacement à Besançon pour accompagner les jeunes de 16 à 25 ans. Ce plan vise à :

  • faciliter l'entrée dans la voie professionnelle ;
  • orienter et former les jeunes dans les secteurs et métiers d'avenir ;
  • accompagner les jeunes éloignés de l'emploi en construisant des parcours d'insertion sur mesure.

Il prévoit :

  • des places de formation supplémentaires pour les lycéens et étudiants ;
  • l'augmentation du nombre de missions de service civique ;
  • de nouvelles formations qualifiantes dans les filières stratégiques et d'avenir ;
  • des formations numériques (Pass numérique pour aider à maîtriser l'outil numérique) ;
  • des parcours personnalisés pour les jeunes décrocheurs âgés de 16 à 18 ans.

 

Consultez :

Sources : Gouvernement ; MENJS