image symbolisant la progression

Se perfectionner et adapter ses pratiques professionnelles

Tout personnel d'encadrement ou agent du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports doit pouvoir bénéficier d'une formation continue. Pour lui permette d'approfondir certains aspects de ses pratiques professionnelles, d'actualiser ses connaissances, de se perfectionner, de renforcer son sentiment d'efficacité professionnelle ou plus généralement de faire évoluer ses pratiques professionnelles en tenant compte des évolutions du monde contemporain, en particulier celles liées au développement du numérique pour l’éducation.
En lien avec les apprentissages fondamentaux, les ambitions scolaires et éducatives des réformes des lycées, l’école inclusive ou le numérique pour l’éducation, la formation des cadres s’inscrit dans une logique résolument continue de développement professionnel. L’ambition est double avec, d’une part, le renforcement de pratiques pédagogiques adaptées à la variété des situations professionnelles rencontrées et, d’autre part, la prise en compte des évolutions techniques, organisationnelles, partenariales et territoriales pour réduire les inégalités scolaires et éducatives.
Nos formations s’appuient sur des dispositifs hybrides qui prennent en compte les réalités d’exercice et qui favorisent les dynamiques collectives de formation. Elles développent pour les cadres des capacités à agir dans différents contextes et mettent l’accent sur les apports scientifiques qui contribuent au développement de leur leadership. 

Les thématiques de l'axe

Innovation, numérique, expérimentation

Les dispositifs innovants, s’appuyant sur des bonnes pratiques, peuvent être une réponse à la difficulté scolaire voire au décrochage, mais aussi développer l’excellence. Souvent très dépendants des contextes, leur valorisation pour un déploiement nécessite cependant d’identifier les conditions de leur généralisation. Innover est aussi un acte collectif qui suppose accompagnement et pilotage. L’activité des cadres est ici essentielle pour faciliter, impulser, suivre et valoriser les initiatives prises par les acteurs de projets innovants.  
Le numérique accompagne les évolutions sociétales. Avec les développements de l’intelligence artificielle, de nouveaux horizons pédagogiques apparaissent pour renforcer les pratiques de classe et rendre possible une plus grande différenciation pédagogique. Avec ses questionnements éthiques et règlementaires, le numérique modifie en profondeur les manières d’apprendre et propose de nouvelles opportunités pour la réussite des élèves.
Dans cette perspective, les personnels d’encadrement ont à la fois à développer leur propre maîtrise des problématiques professionnelles engendrées et à conduire un pilotage volontariste des équipes. Il s’agit d’accompagner l’évolution des pratiques pédagogiques dans un contexte de forte disparité de moyens et d’usages du numérique pour l’éducation au service des apprentissages.
Le numérique se déploie à deux niveaux. Il s’agit d’abord de replacer la question du matériel et de la technologie dans celle des usages, au service de pratiques pédagogiques efficaces (notamment en matière d’évaluation des élèves et de personnalisation des enseignements). Il s’agit ensuite d’examiner les évolutions induites dans les relations professionnelles avec ses incidences sur la communication, les aspects collaboratifs du travail et les dimensions organisationnelles (notamment le développement du télétravail).

dernier ajout dans la thématique

Les services publics et leurs agents sont impactés par le développement des médias sociaux, véritable fait de...
En savoir +
Les neurosciences de la cognition s'appuient sur un socle de connaissances qui font consensus : mécanismes de la...
En savoir +
Modernisation du service public

Au-delà des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité, le service public se fonde également sur des valeurs professionnelles - légalité, efficacité, adaptabilité, continuité, probité et exemplarité -, et sur des valeurs humaines - engagement, respect et sens de la solidarité.
Le contexte social s’est aujourd’hui diversifié et complexifié aboutissant parfois à un conflit de valeurs auquel sont confrontés les agents publics dans leur pratique professionnelle. Les agents sont régulièrement en tension entre l’incarnation des valeurs historiques et l’émergence de valeurs nouvelles générées en partie par la recherche d’efficacité, de performance et de qualité dans un contexte d’autonomie accrue tant pour les territoires que pour les acteurs eux-mêmes. La loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 permet de s’emparer de ces thématiques pour moderniser le service public en profondeur.
Les métiers de l’encadrement s’adaptent aux exigences de ces évolutions en se professionnalisant. Les compétences désormais attendues nécessitent d’analyser chaque situation avec réflexivité et objectivité pour lui apporter la réponse la plus pertinente. Cette exigence se traduit dans des démarches d’amélioration continue et la recherche des conditions favorables pour la sécurisation de l’activité des personnels et le développement des collectifs de travail.

dernier ajout dans la thématique

Sélection documentaire
Publié le 01 février 2020
Cette sélection de ressources porte sur les mutations engendrées par les nouvelles responsabilités financières des...
En savoir +
Sélection documentaire
Publié le 08 janvier 2020
Cette sélection de ressources numériques et imprimées vise à donner des points de repères et de réflexion sur les...
En savoir +
Climat scolaire, santé, gestion des risques et sécurité

L’action du chef d’établissement sur l’efficacité pédagogique et le bien-être dans l’établissement passe par la professionnalisation de ses équipes. Le rôle du chef d’établissement dans le développement de compétences des équipes pédagogiques et éducatives est central, que ce soit en travaillant la motivation professionnelle ou par des dispositifs de développement professionnel.
Acteur principal des ressources humaines de son établissement et attentif à la qualité de vie au Travail (QVT) des personnels, le chef d’établissement doit intégrer ces problématiques fortes à son management au quotidien tout en conservant la maîtrise du climat scolaire, de la promotion de la santé et de la sécurité des biens et des personnes.

dernier ajout dans la thématique

La formation des médecins reçus au concours est assurée par l'EHESP et l'IH2EF. Elle les prépare à exercer leurs...
En savoir +
L'accompagnement des médecins stagiaires issus du concours unique est assuré par les médecins conseillers...
En savoir +
Gouvernance, pilotage et pratiques managériales

L’accompagnement des individus et des collectifs implique une connaissance fine des organisations : ressources humaines, partenariats, travail en réseau…Les besoins matériels, administratifs, financiers et comptables doivent être reconnus et pris en compte pour mener efficacement son pilotage. Les cadres développent des capacités à agir en contexte ; ils adaptent leur pilotage aux besoins des acteurs en leur donnant les moyens de leur développement professionnel.
Les logiques descendantes de la gouvernance s’articulent à des logiques plus horizontales qui visent à faire partager le sens du travail, à soutenir et à reconnaître l’action des personnels. Le pilotage des cadres est plus distribué et plus territorialisé pour permettre la mise en œuvre efficace des réformes et aussi rendre compte des initiatives de terrain porteuses pour la réussite des élèves.

dernier ajout dans la thématique

La "violence des jeunes" alimentent l'actualité. Le décrochage scolaire, les difficultés économiques, l'accès à l...
En savoir +
Dans un contexte d’évolution permanente du paysage de l’enseignement supérieur fortement marqué par une...
En savoir +
Ambition scolaire

Depuis la loi de 2005, la prise en compte des personnes en situation de handicap dans la société française et à l’École connait un changement de paradigme. Il n’appartient plus à l’individu et à sa famille d’opérer les moyens de l’intégration, mais c’est à la société et en particulier à l’École de s’adapter à l’élève au regard de ses besoins. Il s’agit pour les personnels d’encadrement d’intervenir sur le volet structurel (aménagement des espaces, conduite de partenariats) et pédagogique (reconnaissance des compétences individuelles et personnalisation des parcours scolaires). Une approche socio-historique de l’école inclusive, de ses enjeux et de ses perspectives permet de s’intéresser à tous les dispositifs qui la composent. À travers leur diversité, elle met en exergue les éléments législatifs majeurs, les missions des personnels d’encadrement pour leur accompagnement, à tous les niveaux de la scolarité.
Parce que les problèmes d’inégalités peuvent s’analyser selon des logiques territoriales de type urbain / suburbain, centre / périphérie, rural / non rural, des politiques d’éducation volontaristes ont été mises en place, à commencer par la politique d’éducation prioritaire. Cette dernière a pour objectif de corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire par un renforcement de l’action pédagogique et éducative dans les écoles et établissements des territoires qui rencontrent les plus grandes difficultés sociales.

dernier ajout dans la thématique

Film annuel
Publié le 30 juin 2020
Ne laisser aucun élève au bord du chemin (école inclusive) et permettre à tous d’accéder aux savoirs et à une...
En savoir +
La principale finalité de l'École de la République est immuable : permettre aux élèves de devenir citoyen. Pourtant...
En savoir +
Performance et évaluation des organisations éducatives

L’évaluation, et en particulier l’évaluation des élèves, sert à la fois de diagnostic et de levier de progression. Elle constitue l’un des principaux facteurs d’efficacité de l’enseignement. Les modalités d’évaluation des élèves les plus efficaces et la façon dont elles peuvent être intégrées au pilotage pédagogique, notamment à l’occasion du contrôle continu, alimentent le diagnostic du chef d’établissement, responsable de la politique d’évaluation.
Les évaluations internationales sont également un outil au service de l’analyse de la performance du système éducatif français.
L’évaluation des établissements nécessite de faire évoluer les pratiques professionnelles et pédagogiques des équipes comme celles des évaluateurs externes. La collecte et l’analyse de données permettent d’apprécier le contexte global de l’établissement, de poser un diagnostic, d’envisager des pistes d’amélioration, de repérer le potentiel de l’établissement et l’usage qui peut être fait de ses marges de manœuvre. Elle est accompagnée en parallèle par une action conduite par le chef d’établissement qui implique la communauté scolaire dans un travail d’auto-évaluation, nécessitant de favoriser une représentation commune des enjeux, un partage des résultats, la définition d’objectifs communs, et la recherche de solutions pour progresser ensemble.
L’évaluation est donc à la fois levier et instrument de pilotage des personnels d’encadrement ; elle permet ainsi de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue et un travail commun au service d’une meilleure réussite des élèves.

dernier ajout dans la thématique

Sélection documentaire
Mis à jour le 15 septembre 2020
Sélection de ressources réalisée pour la préparation de la formation des délégations académiques organisée en...
En savoir +
Film annuel
Publié le 09 janvier 2020
L'organisation des examens est de la responsabilité du chef d'établissement qui, pour l'occasion, devient le chef...
En savoir +