Suivi de la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE)

Publié le 08 octobre 2019

Ce constat rédigé 16 mois après la promulgation de la loi esquisse des pistes permettant d'accompagner dans la durée les transformations dans ces domaines. Le rapport met en avant le contraste qui existe entre la rapidité de mise en œuvre de la loi et l’horizon plus lointain des premiers effets sur la réduction des inégalités d’accès et de réussite des étudiants.

Il apporte aussi une contribution à ce qui pourrait être un "cahier des charges" du futur dispositif d’évaluation de la loi. Il insiste également sur la nécessité d’avancer sur deux plans : celui de l’évolution du dialogue avec les établissements, et celui de la construction d'un dispositif d'évaluation adossé au contrat de réussite pédagogique. Le comité préconise notamment :

  • d'améliorer la question des écarts de notation entre lycées ;
  • d'évaluer l'effet des quotas ;
  • d'établir un bilan des "oui si" ;
  • de mettre en place une personnalisation des parcours pour l'entrée des étudiants en section de technicien supérieur (STS) ;
  • d'inciter les établissements d'enseignement supérieur à anticiper la réforme du baccalauréat.

Consultez le rapport du comité de suivi de la loi ORE .

Source : Comité de suivi de la loi ORE.