Une typologie des communes pour décrire le système éducatif

Publié le 07 octobre 2019

Cette caractérisation du territoire, basée sur un croisement d’approches morphologique et fonctionnelle, permet de distinguer plusieurs types de communes rurales et urbaines. Cette nouvelle typologie permet de décrire les conditions de scolarisation, mais aussi les parcours des élèves.

Dans les communes les plus rurales, plus de la moitié des élèves du premier degré ne dispose pas d’une école dans leur commune et sont scolarisés ailleurs, notamment dans le cadre d’un réseau pédagogique intercommunal. Dans le premier degré, le type de commune de résidence correspond à celui de la commune de scolarisation pour 92 % des élèves. Dans le second degré, cette proportion est de 65 %, compte tenu de la localisation des établissements dans des communes plus urbaines.

Les territoires se distinguent également selon les conditions socio-économiques des élèves et les conditions d’accès à l’offre scolaire qui peuvent influer sur leurs parcours et leurs résultats. Ainsi, les élèves des communes les plus rurales s’orientent moins fréquemment vers l’enseignement général et technologique et davantage vers l’enseignement professionnel ; néanmoins, leur taux de diplômation est équivalent à la moyenne nationale.

Consultez la Note d'information n° 19.35.

Source : DEPP , Note d'information n° 19.35