Vers l'égalité femmes-hommes dans l'enseignement supérieur et la recherche ?

Publié le 09 mars 2020

Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

 

À travers 55 chiffres clés se trouve illustrée la situation de l'égalité femmes-hommes dans les pays de l'Union européenne et en France. La quatrième édition de cette publication expose, en multipliant les angles d’analyse, les écarts observés entre femmes et hommes dans l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation.
Certains constats interpellent année après année. En France, mais aussi dans la plupart des pays européens, la part des femmes de 25 à 34 ans diplômées de l’enseignement supérieur est 10 points supérieure à celle des hommes. Pourtant, à l’entrée dans la vie active et quelle que soit la discipline de formation, la position des femmes reste problématique avec des écarts de rémunération défavorables d’emblée (de l’ordre de 10 % pour les diplômées de master) ou une qualité de l’emploi inférieure.
Dans la recherche et l’enseignement supérieur, les femmes accèdent difficilement aux emplois supérieurs, et restent bien plus nombreuses par exemple parmi les maîtres de conférences (45 %) que parmi les professeurs d’université (26 %) même si ce taux a fort heureusement progressé en 25 ans (12 % en 1992). Les femmes sont encore très peu nombreuses à la tête d’universités ou d’organismes de recherche, quand l’État assure une quasi parité au niveau des recteurs et des rectrices.

Consultez leschiffres-clés de l'égalité femmes-hommes de l'ESRI