Voie professionnelle : modification des conditions de délivrance du baccalauréat professionnel

Publié le 22 octobre 2020

Ce décret supprime l'obligation qui incombait aux candidats à l'examen du baccalauréat professionnel sous statut scolaire de présenter en classe de première un diplôme de niveau 3 ( BEP ). Il introduit aussi une évaluation portant sur la réalisation d'un chef-d'œuvre.

Il rééquilibre en outre la part de contrôle en cours de formation et la part de contrôle ponctuel évaluant les candidats au baccalauréat professionnel. Il introduit, pour les candidats à ce diplôme placés sous statut scolaire ou statut d'apprenti, une évaluation portant sur la réalisation d'un chef-d'œuvre, et non sur le chef-d'œuvre lui-même.

Enfin, durant la session 2021 qui précède l'extinction totale du BEP, il réserve ce diplôme aux candidats éligibles à la forme dite « progressive » de l'examen. Sont également concernés les candidats autorisés à répartir les épreuves sur plusieurs sessions et qui bénéficient déjà de notes ou d'unités obtenues dans le cadre de la validation des acquis de l'expérience.

Consultez :

  • le décret n° 2020-1277 du 20 octobre 2020 relatif aux conditions de certification des candidats à l'examen du baccalauréat professionnel et portant suppression du brevet d'études professionnelles ;
  • l'arrêté du 20 octobre 2020 définissant les modalités de l'évaluation du chef-d'œuvre prévue à l'examen du baccalauréat professionnel par l'article D337-66-1 du code de l'éducation.

Source : Journal officiel du 22 octobre 2020.