Les enfants d'immigrés à l'école : l'origine sociale des inégalités scolaires

Publié le 20 novembre 2019

L’intégration des immigrés à la société française fait l’objet d’interrogations médiatiques et politiques récurrentes, au travers desquelles s’expriment de nombreux stéréotypes, souvent déconnectés des savoirs scientifiques. C’est le cas de l’échec scolaire des enfants d’immigrés. Pour déconstruire ces clichés, Mathieu Ichou s’interroge sur ce qui explique que certaines catégories d’enfants d’immigrés réussissent effectivement moins bien à l’école que leurs camarades nés de parents natifs. Pour ce chercheur à l’ INED , c’est moins l’origine géographique des parents que leur position sociale qui permet d’appréhender les inégalités scolaires françaises.

Il montre aussi que les politiques d'établissement, certaines pratiques professionnelles et l'évitement des autres parents renforcent les effets de la ségrégation résidentielle et de la carte scolaire et qu'elles contribuent à la marginalisation les enfants d'immigrés dans des contextes scolaires défavorables à leur réussite.

Consultez l'article de Mathieu Ichou.

Source : Fondation Jean Jaurès, Mathieu Ichou.