Bannière de la conférence Du laboratoire à la salle de classe par Caroline Huron

Du laboratoire à la salle de classe : l'exemple de la dyspraxie

Publié le 21 novembre 2019
Lire la vidéo

Vidéo de la conférence Du laboratoire à la salle de classe par Caroline Huron

Sommaire

Caroline Huron définit la dyspraxie en insistant sur le symptôme phare : l'écriture. À partir d'études en laboratoire, elle énumère les difficultés rencontrées à l'école au niveau cognitif, celles liées à la numération et, plus importantes encore, les difficultés liées à la vie courante. Il existe cependant des solutions pour aider l'enfant dyspraxique en adaptant son environnement et en lui apportant des outils numériques adaptés. Cette conférence a été enregistrée le 21 novembre 2019 à l'IH2EF lors d'un séminaire de la formation statutaire des personnels de direction et inspecteurs.

Consultez cette vidéo sur le lecteur de médias accessible, pour bénéficier du chapitrage et du diaporama synchronisé avec la voix de l'intervenant.

Intervenant(s)

Psychiatre, chargée de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)

Portrait de Caroline Huron

Caroline HURON

Psychiatre, chargée de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)

Chercheuse au Laboratoire de neuro-imagerie cognitive dirigé par Stanislas Dehaene, elle est une experte reconnue de la dyspraxie, membre du Conseil scientifique de l'Éducation nationale français.

Fonction exercée au moment de l'intervention

Téléchargements

Plan de la conférence Du laboratoire à la salle de classe (pdf, 114.31Ko) Téléchargement
Diaporama de la conférence Du laboratoire à la salle de classe (pdf, 2.38Mo) Téléchargement
Podcast de la conférence Du laboratoire à la salle de classe (27.24Mo) Téléchargement