Classe de troisième prépa-métiers

Publié le 03 avril 2020

Cette classe a pour objectif d'accompagner les élèves volontaires dans la construction de leur projet en particulier vers la voie professionnelle sous statut scolaire par apprentissage.

Les élèves sont le plus souvent scolairement fragiles mais prêts à se mobiliser sur la base de démarches et pratiques pédagogiques adaptées. Ils doivent tous se présenter au diplôme national du brevet (consulter la fiche spécifique DNB sur notre site) dans la série de leur choix.

La fiche du film annuel

Objectifs

Le principal objectif est de donner du sens à l'acquisition de savoirs grâce à la combinaison d'une nouvelle pédagogie associée à des mini-stages. Il s'agit pour les élèves notamment de :

  • maîtriser le socle commun de connaissances, de compétences et de culture du palier 3 ;
  • préparer et présenter le DNB dans l'une des séries existantes ;
  • découvrir des métiers et les formations associées en lycée et en entreprise ;
  • construire son projet de formation et d'orientation.

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel créant la troisième prépa-métiers propose un accompagnement renforcé du jeune et un parcours plus personnalisé. Consulter à ce sujet le décret n° 2019-176 du 7 mars 2019, pris en application de l'article 14 de cette loi.

Cette classe vise en particulier à éviter le décrochage et les sorties sans qualification en proposant une organisation spécifique des enseignements.

Pour évaluer la réussite des objectifs, les chefs d'établissement d'origine et/ou d'accueil doivent procéder à l'analyse de différents indicateurs (la réussite au DNB, la poursuite de scolarité des élèves, la diversité des secteurs d'activité des entreprises ayant accepté les stagiaires, etc.).

Organisation

La classe de troisième "prépa-métiers" peut être créée dans un collège, un lycée professionnel ou un lycée polyvalent. Dans ce cas, le règlement intérieur du lycée doit prévoir des dispositions spécifiques concernant les élèves de troisième soumis aux règles applicables aux élèves de collège. Quelle que soit la situation et afin d'assurer une large ouverture en  matière de découverte des possibles des formations, il est envisageable d'établir des partenariats et conventions entre différentes catégories d'établissements.
Ces derniers définissent les modalités pédagogiques et d'organisation des enseignements, dont celui de la découverte professionnelle des métiers et des formations professionnelles. 

La liaison entre les établissements et, en particulier entre les collèges et les lycées, est primordiale pour favoriser l'accueil des élèves. 
Elle peut par exemple prendre la forme, outre la transmission du dossier et du livret scolaire unique, de réunions entre professeurs principaux des établissements concernés.
Les modalités d'organisation retenues sont précisées dans les volets pédagogiques des projets de chaque établissement.
La demande d'orientation en troisième "prépa-métiers" est présentée au chef d'établissement d'origine qui émet un avis après consultation de l'équipe éducative.
Cette demande est ensuite adressée à une commission placée sous l'autorité du recteur d'académie qui examine les candidatures sur la base des dossiers constitués par le chef d'établissement et, le cas échéant, propose leur affectation dans une classe de troisième "prépa-métiers".

Horaires

La formation comporte des enseignements communs et complémentaires, des séquences d'observation, des stages en milieu professionnel et des périodes d'immersion dans des lycées, dans des centres de formation d'apprentis ou dans des unités de formation par apprentissage.
Le volume horaire total est fixé à 1080 heures annuelles par l'arrêté du 10 avril 2019.

À titre indicatif ce volume horaire peut être réparti de façon hebdomadaire selon les modalités suivantes :
 Français  : 5 heures dont 1 heure de consolidation (*)  
 Mathématiques : 4,5 heures dont 1 heure de consolidation (*)  
 Histoire - Géographie - Enseignement moral et civique  : 3 heures  
 Langues vivantes  (LV1 et LV2): 5,5 heures  
 Enseignements artistiques : 1 heure  
 Enseignements de sciences et technologie : 3 heures  
 Éducation physique et sportive : 3 heures  
 Enseignement de découverte professionnelle des métiers et des formations professionnelles : 180 heures annualisées soit 5 heures par semaine.

(*) L'heure de consolidation représente une dotation enseignant de 2 heures.

À ces horaires s'ajoutent au moins 10 heures annuelles de vie de classe et 36 heures annuelles d'accompagnement à l'orientation selon les modalités mises en place dans l'établissement.

En plus de la séquence d'observation en milieu professionnel obligatoire, 1 à 4 semaines de stages et de périodes d'immersion sont envisageables.

Les activités réalisées dans le cadre de cette formation viendront alimenter le parcours Avenir de l'élève.

Constitution de l'équipe éducative

Il est indispensable de constituer une équipe éducative et pédagogique motivée. Elle devra accorder une attention particulière à l'élaboration d'une progression annuelle, s'appuyer sur un projet collectif prenant en compte à la fois les projets émergents des élèves et les objectifs assignés à la classe.
La pédagogie de projet, la pédagogie inversée, la co-intervention, l'interdisciplinarité, etc., sont autant de leviers sur lesquels s'appuyer.

Elle sera animée par un coordonnateur : en général, le professeur principal.

L'équipe éducative, composée des enseignants, du psychologue de l'éducation nationale (PsyEN) et du conseiller principal d'éducation (CPE), est animée par un coordonnateur.

Depuis le 1er janvier 2019 et la mise en place de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les régions sont chargées d'organiser des actions d'information sur les métiers et la formation aussi bien dans les collèges que dans les lycées et, de ce fait, sont impliquées dans les modalités de l'accompagnement à l'orientation des élèves de troisième "prépa-métiers".

Séquences de découverte professionnelle

La découverte professionnelle s'appuie sur la mise en place de situations concrètes de travail (180 heures) au plus près des aspirations des élèves. Elle se construit par contact direct avec le monde professionnel, au travers de séquences d'observation, de stages en milieu professionnel et des périodes d'immersion dans des lycées, dans des centres de formation d'apprentis ou dans des unités de formation par apprentissage.

Les membres de l'équipe pédagogique sont chargés d'accompagner les élèves dans la construction de leur projet professionnel y compris pendant les stages et les périodes d'immersion. Le chef d'établissement désigne, au sein de l'équipe pédagogique, des référents chargés d'effectuer le suivi personnalisé de deux à quatre élèves, comprenant des visites sur les lieux de stages et de périodes d'immersion.

Évaluation des élèves

Les élèves accueillis en 3e "prépa-métiers" se destinent à l'enseignement professionnel, que ce soit par la voie de la formation initiale ou de l'alternance.
Afin de les remotiver ils doivent bénéficier d'une véritable bienveillance.
Pour cela, l'évaluation doit tenir compte de toutes les activités susceptibles de les valoriser.

Par exemple :

  • évaluation des fiches créées sur les champs professionnels étudiés ;
  • restitution orale ;
  • implication dans le travail personnel et dans le groupe ;
  • stages et rapports de stage.

Les élèves de troisième "prépa-métiers" présentent le diplôme national du brevet, dans la série de leur choix. Ils peuvent éventuellement être candidats au certificat de formation générale, s'ils sont dans leur dernière année de scolarité obligatoire.

Consulter les nouvelles modalités et épreuves du DNB et la maîtrise du socle commun sur le site Éduscol :

Les éléments de validation des parcours de l'élève trouvent naturellement leur place dans l'application FOLIOS.

Prépa-métiers et taxe d'apprentissage

Consulter la fiche "Contribution unique (CUFPA) à la formation professionnelle et à l'alternance".

Textes officiels

Textes officiels en vigueur au 3 avril 2020.

Code de l'éducation 

Autres textes

Modalités d'accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de 16 ans

  • Code de l'éducation, partie réglementaire : articles D331-1 à 15 (accueil d'élèves mineurs de moins de seize ans en milieu professionnel) ;
  • article L4153-1 du code du travail (accueil en milieu professionnel durant les deux dernières années de leur scolarité obligatoire) ;
  • circulaire n° 2003-134 du 8 septembre 2003 : modalités d'accueil en milieu professionnel d'élèves mineurs de moins de seize ans (pdf 105 Ko).

Pour aller plus loin

Ouverture européenne

 

< Retour à l'accueil du Film annuel